Définition célibataire

Le mot du baccalauréat latin médiéval dérive dans le bachelier français, qui est bientôt arrivé au castillan comme célibataire . Le concept est utilisé pour nommer le sujet qui étudie ou qui a terminé ses études secondaires .

Bachiller

Continuant avec son étymologie, ce mot a été utilisé pour nommer les messieurs qui avaient un rang intermédiaire, étant parmi les écuyers et les chevaliers. Les messieurs étaient les personnes qui avaient envoyé au monarque une liste d’activités pertinentes pour lui communiquer des informations sur un événement positif, comme l’arrivée d’un escadron ou la prise d’une place.

Comme ces messieurs n’avaient pas la possibilité de créer leur propre entreprise, ils travaillaient sous la dépendance d’un gentleman dont ils acceptaient les ordres avec l’aide de leurs vassaux. En Angleterre, le terme « bachiller» faisait référence au jeune officier qui avait été décoré de l'éperon d'or à la suite d'une première action distinguée.

Selon les travaux de recherche de l'écrivain catalan Vicenç Joaquín Bastús i Carrera, le terme français bachelier pourrait provenir de l'expression bas chevalier, qui se traduit par "sous-chevalier". Une autre possibilité concerne les baies de laurier, qui sont liées au mot bachalaureatus, car il était de coutume de placer une couronne de laurier à qui a atteint ce degré.

Il existe plusieurs autres étymologies possibles, qui proviennent du provençal, de l'italien, du latin médiéval et du latin utilisé dans le nord de l'Espagne et le sud de la France, et parmi les concepts mentionnés, on entend "vassal", "ranch". de bétail "et" crosier "(ce dernier parce que les chevaliers ont utilisé des cannes pendant leur formation militaire). Nous devons garder à l’esprit que certains de ces mots remontent à plusieurs siècles et c’est pour cette raison qu’il est très difficile de tracer des lignes claires sur l’évolution qu’ils ont subie et la relation qu’ils ont pu avoir entre eux.

Dans l'Antiquité, un baccalauréat était celui qui avait atteint le premier diplôme universitaire délivré par les universités . Cette utilisation remonte à l'époque médiévale; il existe des preuves de l'utilisation de ce titre au XIIIe siècle pour reconnaître les étudiants d'une faculté ayant atteint le niveau susmentionné. Le pape Grégoire IX a tracé les différences entre le célibataire, le diplômé et le médecin.

De nos jours, dans des pays tels que la Bolivie, l'Argentine, Cuba, la Colombie et le Mexique, la notion est également utilisée en référence au baccalauréat : le diplôme universitaire et les études de l'enseignement secondaire qui précèdent les autres supérieurs (tertiaire ou universitaire).

Bien qu'il existe des différences selon les pays, on peut dire d'une manière générale que le baccalauréat est l'étudiant qui prépare le baccalauréat et le diplômé qui a obtenu ce diplôme universitaire. Dans tous les cas, l'idée d'un baccalauréat peut faire référence à différents degrés ou niveaux.

En Argentine, par exemple, l’enseignement secondaire orienté envisage diverses spécialisations. Un étudiant qui achève ses cinq années d'études secondaires peut devenir un baccalauréat en sciences sociales avec une spécialisation en communication et en éducation, pour ne nommer qu'un cas.

Dans le système éducatif mexicain, le deuxième cycle de l'enseignement secondaire est connu sous le nom de baccalauréat. C'est une étape qui dure deux ou trois ans et prépare le baccalauréat à accéder à l'enseignement supérieur.

L'Espagne, par contre, a des baccalauréats que fréquentent les étudiants qui terminent l'enseignement secondaire obligatoire ( ESO ). Ces baccalauréats sont les deux derniers cours et sont pré-universitaires: une fois que le baccalauréat a terminé cette formation, il est qualifié pour entrer dans une université (en réussissant l'examen d'admission correspondant) ou dans un cycle de formation de niveau supérieur.

Recommandé
  • définition populaire: fantaisie

    fantaisie

    De la phantasia latine (qui provient d'un mot grec), la fantaisie est la faculté humaine qui permet de reproduire, à travers des images mentales, des choses passées ou de représenter des événements qui n'appartiennent pas au domaine de la réalité. Ces événements peuvent être possibles (par exemple, rêver de se rendre à la plage l'été prochain) ou inaccessibles (se promener parmi les dinosaures ou parler à un chien). La fantaisie p
  • définition populaire: candeur

    candeur

    Avant de déterminer le sens du terme candeur, il est nécessaire de procéder à la découverte de son origine étymologique. Dans ce cas, on peut dire que c'est un mot qui dérive du latin, en particulier "candor, candoris", qui peut être traduit par "éclat" ou "blancheur éblouissante". Ce mot l
  • définition populaire: réduire

    réduire

    Le latin est l’origine étymologique du terme réduire, que nous allons maintenant analyser en profondeur. Vient en particulier du verbe "reducere", composé des éléments suivants: le préfixe "re", qui signifie "en arrière", et le verbe "ducere", équivalent à "conduire". Réduire e
  • définition populaire: syndrome

    syndrome

    Un syndrome est caractérisé par le regroupement de divers symptômes caractérisant une certaine maladie ou décrivant le groupe de phénomènes d’une situation donnée. Au niveau médical, le syndrome est compris comme une affection clinique qui mérite d’être examinée car il a une certaine signification. Grâce à ses pa
  • définition populaire: refuse

    refuse

    Refuser , qui vient du mot latin refusāre , est un verbe qui désigne le fait de refuser ou d’accepter quelque chose . Par exemple: "Je refuserai de respecter les ordres de mes supérieurs s'ils mettaient mon équipe de travail en danger" , "le défendeur peut refuser de témoigner devant le juge s'il estime que ce n'est pas le moment de parler" , "L'équipe locale défendue sans refuser la possession du ballon . " L
  • définition populaire: tsunami

    tsunami

    Le terme tsunami ne fait pas partie des termes acceptés par le dictionnaire de la Royal Spanish Academy (RAE) . Quoi qu’il en soit, c’est un mot largement utilisé comme synonyme de raz de marée , bien que sa signification fasse allusion à une vague qui dévaste la côte. Par conséquent, dans les deux cas, il y a une agitation violente des eaux de la mer , provoquée par un tremblement du fond. Le tsunami